Communiqué de la FNEAPL du 01 juin2017

ARTICLE VIVE LA FORME

En page 20 de la dernière édition du magazine Vive la Forme le Magazine n°93 - Juin / Juillet / Août 2017, un article, signé Pascal Turbil, s’intitule par erreur :

 

« La FNEAPL, c’est l’association de l’Union Sports et Cycle et de l’UFBS ».

 

 

 

La FNEAPL tient à préciser qu’elle est un syndicat patronal autonome, membre de la CPME, actif dans la branche professionnelle du sport, celle des clubs de fitness, contrairement à L’Union Sports et Cycle.

 

 

 

Une demande d’erratum est d’ailleurs adressée au magazine Vive la forme.

 

 

 

 

 

Sur le fond, la FNEAPL représente aujourd’hui plus de 10% des entreprises de la branche du sport. Elle entend poursuivre son développement et renforcer ses activités dans le secteur du sport, au service de tous ses adhérents. Elle continuera à accroître son offre de service destinée tout particulièrement aux petites et aux moyennes entreprises.

 

 

 

Enfin, la FNEAPL demeurera active auprès des pouvoirs publics et des acteurs du dialogue social afin de défendre l’intérêt de ses adhérents.

 

 

 

Communiqué de la FNEAPL du 16 mai 2017

REPRESENTATIVITE PATRONALE BRANCHE SPORTS

Lors de sa réunion en date du 16 mai 2017, le Conseil d’Administration de la Fédération Nationale des Entreprises des Activités Physiques de Loisirs (FNEAPL) a pris connaissance des

 

résultats de la mesure de l’audience des organisations patronales.

 

 

 

A la vue de ces premières mesures, la FNEAPL se félicite de la reconnaissance par le Ministère du Travail de son poids social et économique, ainsi que de son dynamisme actuel, notamment dans les secteurs du fitness et des activités sportives de plein-nature. Créée seulement en 2010, la FNEAPL représente aujourd’hui 11,5 % des entreprises de la branche professionnelle du sport employant des salariés. Ce développement continu devrait se poursuivre durant les prochaines années, compte-tenu de la croissance économique actuelle du secteur marchand du sport.

 

 

 

Toutefois, la FNEAPL regrette que les critères d’appréciation de la représentativité retenus par le législateur conduisent à l’écarter du dialogue social, en retenant de très nombreuses entreprises sans salarié. En conséquence, la FNEAPL envisage d’engager un recours auprès du Ministère du Travail, à parution de l’arrêté de représentativité, et a déjà fait connaître ses observations auprès du Haut Conseil du Dialogue Social.

 

 

 

En tout état de cause, la FNEAPL poursuivra son développement et renforcera ses activités dans le secteur du sport, au service de tous ses adhérents. Elle continuera à accroître son offre de service destinée tout particulièrement aux petites et aux moyennes entreprises.

 

 

 

Enfin, la FNEAPL demeurera active auprès des pouvoirs publics et des acteurs du dialogue social afin de défendre l’intérêt de ses adhérents. Elle donne ainsi mandat à une délégation menée par son Président pour rencontrer, à leur demande, les autres organisations patronales actives dans le sport en vue d’évaluer l’intérêt d’un rapprochement.

 

 

 

Les adhérents de la FNEAPL seront informés de l’avancée des travaux de cette délégation lors de leur Assemblée Générale du 15 juin 2017.